Prévenir l'itinérance

Au Québec, bien que nous ayons la chance de faire partie de l’une des sociétés les plus choyées, trop de gens sont encore en situation d’itinérance. Cette réalité de plus en plus complexe prend différentes formes et différents visages, à Montréal comme partout ailleurs au Québec. Plusieurs raisons peuvent expliquer qu’une personne bascule dans l’itinérance : pauvreté, perte d’un emploi, rupture des liens familiaux ou affectifs, problèmes de consommation et plus encore. Mais l’une des clés pour prévenir l’itinérance ou sortir quelqu’un de celle-ci est sans contredit l’inclusion sociale.

Libérer la parole avec Exeko

Exeko utilise la créativité intellectuelle et artistique au service d’une transformation sociale inclusive et émancipatrice.

À l’œuvre pour les jeunes

L’automne dernier, L’ŒUVRE LÉGER a sillonné le Québec pour recueillir les témoignages de jeunes qui ont bénéficié de l’aide d’organismes en prévention de l’itinérance appuyés par son volet Aide aux sans-abri. Ces jeunes ont tous en commun un fort désir de reprendre confiance en eux et de poursuivre leurs études malgré les difficultés. Découvrez leurs histoires dans ce bulletin Web.

Parlons itinérance

Ignorer l’itinérance renforce les préjugés que nous avons à l’égard des hommes et des femmes vivant dans la marginalité.

Jeunes à risque: Le défi de s’accrocher

« Ce n’est pas facile raccrocher des jeunes à quelque chose quand ils ont déjà vécu beaucoup de problèmes dans leur vie. » Jonathan Chhun, intervenant du Projet Charlemagne à l’Auberge communautaire du Sud-Ouest, nous explique le défi pour les jeunes à risque de s’accrocher à l’école avec tous les problèmes qu’ils peuvent rencontrer.